• on 13 mai 2022

LE RITE D’OUVERTURE 12 et 13

LE RITE D’OUVERTURE

 

La messe prend son envol

 

  1. Dieu, le miséricordieux

Le rite pénitentiel du début de la messe n’a pas pour but de nous humilier, mais de nous aider à nous mettre en présence d’un Dieu qui fait sans cesse miséricorde. Or nous avons bien besoin de cette miséricorde, nous qui ne sommes pas encore les saints et les saintes que nous pourrions être. Durant le rite pénitentiel, pensons souvent à la parole de Jésus: « Je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs » (Mc 2, 17). Se placer sous le regard d’un Dieu miséricordieux ne devrait pas être un supplice mais une joie.

 

  1. « Prends pitié de nous »

Des gens affirment n’être pas à l’aise quand, durant le rite pénitentiel, ils sont invités à prononcer les mots: Prends pitié de nous. « Nous ne sommes ‘pas des êtres pitoyables, nous ne voulons pas être pris en pitié », disent-ils. On peut leur faire remarquer que, dans les évangiles, plusieurs personnes ont utilisé cette formule pour appeler Jésus à leur aide. On peut ajouter qu’en latin, le mot pietas se traduit aussi par « tendresse », « amour », « affection », « indulgence », « clémence ». La pitié/pietas du Christ à laquelle nous faisons appel est donc sa miséricordieuse tendresse. Ne mérite-t-elle pas d’être implorée?

 

Laissez votre commentaire

Please enter your name.
Please enter comment.
Skin Color
Layout Options
Layout patterns
Boxed layout images
header topbar
header color
header position