• on 29 avril 2022

Un Chemin de la Croix bien spécial

Un Chemin de la Croix bien spécial

C’est en accompagnant mon frère Réjean, alors hospitalisé au Centre de Santé de Laval, que j’ai compris le sens du Chemin de la Croix. Mon jeune frère était atteint d’un cancer généralisé et pouvait à peine s’exprimer. Ce 24 février 1991, j’avais été appelé par une infirmière qui me pressait de venir au chevet de Réjean car, selon elle, « ses heures étaient comptées ».

J’arrivai auprès de lui vers 8 heures 30. J’avais pris soin de prendre avec moi le livre de Michel Quoist, Prières. Je me plaçai près de lui et lus chacune des stations en lui décrivant, chaque fois, la scène et en priant le Seigneur de l’accompagner dans son dernier adieu.

L’aumônier du centre vint lui donner l’onction des malades et me laissa poursuivre mon chemin avec Réjean. Ce dernier rendit un dernier souffle lorsque je lisais la quatorzième station. Il était midi 10. Maintenant assuré que Réjean, qui à cause de son cancer s’était éloigné de Dieu, était en route vers le Paradis. Son visage crispé depuis mon arrivée était devenu serein et paisible au moment de me quitter.

C’est ce même Chemin de la Croix que mon séjour à Jérusalem a réveillé en moi quand je me suis retrouvé sur la Via Dolorosa à l’été 2002. Marcher sur les pas de Jésus et me rappeler les souffrances qu’il avait endurées m’ont profondément marqué et même transformé.                                                                           René Lefebvre

 

Laissez votre commentaire

Please enter your name.
Please enter comment.
Skin Color
Layout Options
Layout patterns
Boxed layout images
header topbar
header color
header position